VISITE ORIENTALE

Une viste orientale

Lundi 31 mars, Monseigneur Ibrahim  Isaac   Sédrak,  le Patriarche catholique du Caire est venu rencontrer la communauté de Ste Foy. Il faut dire que Sœur Emmanuel, ayant passé 50 ans en Egypte l’a connu jeune enfant , l’a enseigné au séminaire .
Au cours de sa vie, il est venu plusieurs fois rencontrer Sœur Emmanuel et les moines trappistes de Sept Fons.
C’est dire les liens qui existent entre le Patriarche et les Sœurs de N.D. des Apôtres

Arrivé vers 9h45, il est accompagné de deux moines trappistes de l’Abbaye de Sept Fons. Sœur Emmanuel était en attente…et la première à l’accueillir ! Après le moment d’accueil et de salutation des sœurs,  et une petite pause rafraîchissante,
il nous a réunies à 10h. Nous avons beaucoup de Communauté en Egypte et nous étions intéressées par son témoignage.

la rencontre!L'arrivée avec les moines

 

 

 

 

 

 

 

 

 La rencontre!                                                                                                            L'arrivée avec les moines

Avec Soeur JeanneLa patriarche avec Sr Brigitte

 

 

 

 

 

 

 

 

 Avec Soeur Jeanne                                                                                                  Avec Soeur Brigitte

Dscn6751 1Dscn6754 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 Avec Soeur Rachel                                                                                                     Petit rafraichissement

Dscn6756 1Dscn6759 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 Prière avant la conférence                                                                                           Conférence.

Etre chrétien est un don gratuit de Dieu mais vivre en chrétien en Egypte demande courage et soutien spirituel. Etre chrétien en Orient est une mission et tous ne peuvent pas l’assumer.
En Egypte…on marche. Il y a beaucoup de problèmes de chômage, d’insécurité mais c’est un tournant important pour le pays.              Après 3 ans, on y voit plus clair...
Beaucoup de chrétiens ont pu voir l’Egypte gouvernée par les musulmans. Et c’est une grâce car ainsi  musulmans et chrétiens ont vu ce qui se passait et, près de 30 millions de personnes sont descendues dans la rue pour demander aux musulmans au pouvoir de partir ainsi que la démission du Président Morsi.
Les Frères musulmans ont été reconnus comme groupe terroriste.
Le grand tournant a été l’élaboration de la Constitution. C’est une constitution positive même si elle reste musulmane et les chrétiens y ont participé. Cette constitution donne la liberté aux autres musulmans, aux chrétiens et aux juifs. Une liberté pour toutes les religions est dangereuse à cause des nombreux groupes incertains : chiites, indous…
Ce n’est pas une société ouverte totalement car il faut changer la mentalité des gens. Il reste des peurs et des domaines à adapter : la femme, les enfants, les minorités, la culture et la civilisation égyptienne.
Le maréchal Sissi a démissionné de l’armée pour se présenter à l’élection présidentielle. Le peuple l’a appelé. L’expérience montre qu’il est un homme de confiance.

 

Le peuple est simple mais il peut y avoir  des surprises. Il n’obéit pas aveuglément. On a vu ce qui s’est passé avec les manifestations, mais ce peuple a aussi peur du changement.

L’Eglise chrétienne a vu qu’elle peut faire quelque chose. Les chrétiens se sont même libérés de l’ombrelle ecclésiastique. Beaucoup de jeunes se comportent en citoyen chrétiens et travaillent avec les musulmans qui aiment l’Egypte.
L’Islam reste renfermé.  Dès l’enfance, on formate les gens  et ils grandissent avec des idées préconçues.
Le peuple égyptien étant religieux refuse d’être gouverné par des extrémistes ( Frères musulmans). Les Frères musulmans ont montré qu’ils sont incapables de gouverner. C’est un signe d’espérance.

                            Réalité    des églises brûlées’
Les musulmans ont accusé les chrétiens d’être la cause de leur départ du gouvernement.
Morsi destitué, le Maréchal Sissi a réuni des autorités dont le pape  orthodoxe. Donc les chrétiens sont responsables…
Les chrétiens sont 2 ou 3 millions. Comment peuvent-ils devenir 27 à 30 millions sur la place Tahrir ?
C’est une vengeance contre les chrétiens et une réaction logique. Cela a été très fort à Minieh surtout,  où les extrémistes régnaient.
Les chrétiens n’ont pas réagi violemment car c’est, en réalité, l’Egypte que l’on attaquait à travers eux. Ainsi une guerre civile a été évitée. Et les musulmans modérés ont vu que
les vrais égyptiens étaient les chrétiens.

********************************************************

Une Eucharistie a suivi . Très impressionnant de voir le Patriarche dans ses vêtements sacerdotaux orientaux. Il était assisté du Prieur de l’Abbaye de Sept Fons et d’un frère trappiste de 2 mètres !!!

Dscn6760 1Mgr 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ouverture de l'Eucharistie                                                                                         Lecture par le prieur de l'Abbaye de Sept Fons

Mgr 1                                                                 Le Patriarche Ibrahim et le Prieur de Sept Fons

Un bon repas a suivi…Il fallait voir la joie de Sœur Emmanel à l’arrivée de « son fils » et avec lui au repas ou en aparté. Etant venu plusieurs fois, il connaît plusieurs de nos sœurs et c’était vraiment une rencontre familiale.

Mgr 1

Mgrz 1 

 

 

 

 

 

 

 

 Une table d'égyptiennes                                                                                                                           Repas animé

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site