AU JOUR LE JOUR...SUITE

AU JOUR LE JOUR…SUITE

6 MAI. Travaux maison
Aujourd’hui, notre appartement disparaît sous les plastiques !
Il y a trois mois, une fuite à l’étage  au dessus a fait des dégâts dans notre cuisine et la salle de bain.

Estimation, dossiers, assurance, attente pour le séchage et aujourd’hui : réparation.
Un jeune peintre étranger, soigneux et  efficace.

Et tout redevient comme au premier jour !
Si nous pouvions, d’un coup de peinture redevenir neuves !!!

dscn5682.jpg
Au travail

CADEAU DE NOCE

8 mai

Cadeau pour ces noces de diamant, Christiane s’embarque ce 8 mai pour une retraite-marche de 4 jours
de Autun à Cîteaux, organisée par le sanctuaire St Bonaventure où nous avons régulièrement des cours.

20 à 30 km par jour, nuit de scout par terre… Christiane, 81 ans, avec un énorme barda, s’en sortira-t-elle ?
Eh bien oui, a à part un petit coup de pompe jeudi, tout s’est bien passé.

Mais maintenant les traces sont là…spirituelles bien sûr mais aussi dans les jambes et tous les muscles…

Quand même à 81 ans, c’est fort !

Bien préparer son barda.Départ

 

 

 

 

 

 

 

Bonne route

NEW HOOLLYWOOD

11 mai

Notre rue possède son dancing chic pour séniors sélects…à 100m de notre immeuble

Lundi et samedi, couples ou personnes seules emplissent la rue et se rendent au dancing, semant leur parfum derrière eux.

Le Dancing est ouvert

Mais cette  nuit, un groupe de Rapp a loué les salles. C’est rare.
On a entendu et vu les dégâts.

Vers minuit, hurlements, cris de détresse, bruit de voitures démarrant sur les chapeaux de roues. Certains sont venus se réfugier dans la cour de notre immeuble et des femmes nous suppliaient de leur ouvrir la porte.
Le lendemain nous avons appris que c’était un règlement de compte entre deux bandes et constaté le résultat.
Bouteille de vodka, de bière d’alcool, canettes, verre brisé déchets de toute sorte. Et deux voitures vandalisées.

dscn5723.jpgdscn5725.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Les weck end sont toujours animés la nuit avec des traces…Mais là c’était violent.

 

 

RUE BARBUSSE-RUE DANGER

Notre magnifique rue Barbusse à un grave problème. Une rue « rue professeur Roux » traverse au niveau de notre immeuble la voie des bus et celle des voitures.

dscn5731.jpg

Malgré les « stop », chaque semaine il y a un accident et souvent avec les bus scolaires.
Alors c’est le balai des pompiers, police, Samu, TCL, qui bloque tout par urgence.

Déjà, des arbustes, des poteau d’éclairage, des barrières ou les haies des jardins ont été fauchées. Mais ce qui est grave, ce sont les personnes blessées.

Et ce matin 11 mai une voiture heurte un bus scolaire. Une fois de plus. Le Samu est intervenu.
Apparemment des personnes de la mairie sont venues plusieurs fois photographier les accidents.

Espérons que ce soit pour une solution efficace.

dscn5728.jpgLe bus accidenté et le bus secours

 

 

 

 

 

 

 

dscn5729.jpg

 

 

LES ROMS DE LAVIROTTE.

Dans le quartier, une usine désaffectée «  Leroy Somer » a été squattée par des Roms depuis quelques mois.
Petit à petit, 45 familles se sont installées là.

La Paroisse a essayé de faire quelque chose  mais ce problème dépasse tout le monde.

Et dimanche, l’électricité coupée , une bougie trop près d’une couverture et c’est l’incendie,
à l’étage d’un bâtiment à côté des hangars.
La fuite en urgence la nuit, le feu qui piège les moins rapides. Deux femmes et un enfant sont morts

Toute la nuit et pendant deux jours, les pompiers arrosent les charpentes qui fument encore
Une odeur de feu se répand dans tout le quartier.

3176160-3-6bec-l-incendie-s-est-declenche-dans-un-immeuble-3bc2ed166943836635fe20131ebf42a9.jpgdscn5720.jpg

 

 

 

 

 

 

Avec ce qu'on a pu sauver-par-des-roms-a-lyon-article-popin.jpgEncore du danger après deux jours

 

 

 

 

 

 

Les Roms, ils sont partout Ils montent dans le bus sans ticket avec des caddys plein de vêtements et de matériel, ils quêtent, font les poubelles…et les poches ou les sacs des gens, circulent en bandes bruyantes …

Mais personne n’arrive à résoudre ce problème.
Le maire de Lyon dit clairement : « On ne peut ni les renvoyer dans leur pays, ni les loger » "Alors ?

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site