ARCABAS ET LES MOTARDS

ARCABAS ET LES MOTARDS

 SAMEDI 24 MARS

Une exposition des peintures d’Arcabas est annoncée au Musée d’art sacré de Fourvière.

J’ai rendez-vous avec Thérèse Duseigne, Place Bellecour, à l’ombre du cheval de Louis XIV à 14h30.

Mais les motards, encore eux, ont décidé de manifester et pour commencer, la circulation est perturbée pour la majorité des bus. J’essaye de trouver …sous terre, avec les métros, de quoi être au rendez-vous.
Malheur ! sortie de métro stupéfiante. Des milliers de motards faisant ronfler leurs moteurs à fond occupent la place… (8000 motards annonce la presse ce matin 25 mars) Comment trouver Thérèse dans cette marée humaine…

dscn3052.jpgdscn3053.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dscn3055.jpg

Je fais quelques « aller-retour » sur les trottoirs sans rien voir. Puis je me décide. Je traverse la place, slalomant entre les grosses Harley Davidson, et je trouve Thérèse attendant comme convenu près du cheval !!!!

Nous fuyons cet enfer et montons vers Notre Dame. Là haut beaucoup de monde aussi mais des gens qui cherchent autre chose que le bruit et « l’épate ».

 

dscn3082.jpgdscn3083.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voici au Musée. Alors nous nous rassasions de beautés, de lumières contrastées, de symboles puissants, d’harmonie disant la vie toute simple, les sentiments et l’humanité humble vue par le cœur.

10094-z-1.jpgarcabas-3.gif 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

centre.gif

 

dscn3058.jpgdscn3056-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dscn3075.jpgdscn3071.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dscn3057.jpgdscn3068.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cci26032012-00000-bmp2.jpgvisitation-arcabas-212x300.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un DVD nous montre la vie et les œuvres d’Arcabas.

Ses œuvres font prier d’un simple regard .

La marche nous a assoiffées. Nous allons prendre quelque chose à l’abri du pèlerin . Nous y trouvons un pauvre homme perdu, perclus, qui demande un morceau de ce que l’on mange : (un petit cake avec une boisson). En ce lieu comment ne pas partager ! Et on cause…Il s’appelle Pierre. Il vient de Dunkerke. Il cherche à passer son permis de conduire. Il nous questionne : qui sommes-nous ? Le dialogue continue…sans autre quête. Nous le laissons à sa solitude…Il dit merci.

dscn3085.jpgdscn3084.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dscn3088.jpgdscn3089.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dscn3095.jpg

 

 

dscn3090.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous revenons à la crypte de la basilique regarder une fois encore les Vierges de tout pays , lumière dans ce merveilleux lieu obscure.

 

La statue de Jean Paul II tendu vers l’avenir nous accueille sur l’esplanade Elle est installée depuis quelques mois.

Il faut redescendre dans la plaine …retrouver les métros bondés. Mais nous avons au cœur une réserve de lumière.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site